projet de parc photovoltaïque à grignan

REFERENDUM sur le projet de parc photovoltaïque de GRIGNAN

Message du 21 septembre

Bonsoir à toutes et tous,

Comme vous le savez, la municipalité de Grignan avait organisé aujourd’hui 20 septembre un référendum consultatif sur la question « approuvez-vous l’implantation d’une centrale photovoltaïque dans les bois de Grignan, au lieu-dit bois de Janiol d’une surface de 8 Ha, d’une puissance de 8,7 MWc pour un loyer annuel garanti de 120.000  € sur 30 ans ? ».

Comme elle l’avait fait lors des enquêtes publiques des 4 autres projets développés autour de Grignan depuis 2015 qui ont ou devaient occasionner la destruction d’une quarantaine d’Ha de forêts communales (Réauville 2015, Salles-sous-bois 2016, Montjoyer 2018 et Chantemerle 2019 projet abandonné), notre association s’est opposée à ce projet qui implique la destruction de 9,2 Ha de bois en appelant les habitants de Grignan à voter non. Le refus de la commune de décaler la date du référendum pour nous permettre de conduire une vraie campagne d’information, nous a contraint de travailler dans l’urgence avec le peu de moyens dont nous disposons et malgré tout nous avons été entendus par les habitants qui ont voté contre ce projet à plus de 49 %.

Le résultat du vote est le suivant :

617 votes exprimés soit 43% des inscrits

304 NON soit 49,3 % des votes exprimés

313 OUI soit 50,7 % et un écart de +9 voix seulement.

Que 43% des citoyens se soient déplacés démontre bien l’intérêt que les habitants de Grignan portent maintenant aux énergies renouvelables et à la défense de leur environnement. On peut penser que les habitants devant la complexité du sujet, auraient certainement aimé avoir plus de temps pour en débattre et définir ensemble un projet qui leur convienne vraiment.

Il appartient maintenant à la municipalité de décider de poursuivre ou non la réalisation de son projet puisque le vote des habitants n’était que consultatif. Le conseil municipal devrait se réunir en fin de semaine pour prendre sa décision. S’il le décide le dossier pourrait suivre son cours avec dans les prochaines étapes notamment, le dépôt d’un permis de défricher. Si le permis de défricher n’était pas accordé par le Préfet, l’opération devrait être abandonnée. 

Quoiqu’il en soit, L’Apeg en participation avec « Grignan Energies Nouvelles » poursuivra son action d’information et de réflexions pour proposer de nouvelles façons de développer la production d’énergies renouvelables dans le respect de notre environnement.

Merci à toutes celles et tous ceux qui se sont investis dans nos actions d’information et de communication auprès des habitants de Grignan et des autres communes.

Pour l'APEG, Jean Luchet, président.