APEG ÉCHANGE n°15

Le mot du président

Le Collectif Grignan Energies Nouvelles et l’Apeg ont décidé de poursuivre ensemble la réflexion entamée à l’occasion du ...

Lire la suite...

Un grand merci

Vous aurez sans doute observé que pour la lecture des textes proposés, vous êtes dorénavant renvoyés sur le SITE Apeg grâce à...

Lire la suite...

Soutenez les producteurs et commerçants locaux !

Gardez vos bonnes habitudes : allez acheter vos produits alimentaires en vrac et prés de chez vous!

Liste ici

Pour oublier le présent, parlons du passé! 

Saviez-vous que la grippe espagnole n’a rien d’espagnol ? Saviez-vous que Mme de Sévigné elle-même a été confinée ?   

 Lire la suite...

Il aurait fallu plus de courage et de détermination pour ne pas ré-autoriser les NEONICOTINOIDES

Une leçon de sagesse à écouter attentivement car nous aurons demain encore, à lutter contre les pesticides...  

Lire la suite...

Pas le moral

Comme tout le monde, il m'arrive de ne pas avoir le moral. Surtout pendant l'hiver quand le ciel ...

Lire la suite...

Brèves

Paul François gagne en Cassation face à Monsanto ! 

Passion vs régulation : le confinement va-t-il faire éclater le monde de la chasse ?

Lire la suite...

Le mot du président 

Le Collectif Grignan Energies Nouvelles et l’Apeg ont décidé de poursuivre ensemble la réflexion entamée à l’occasion du projet de parc photovoltaïque présenté par la municipalité de Grignan. Au cours des 2 premières réunions les participants ont identifié des valeurs qui pourraient servir de trame à un projet collectif :

- Participation active à la transition énergétique et au développement des énergies renouvelables au sein d’une région et non d’une commune

- Adoption d’un modèle économique avec une gouvernance citoyenne (1 voix par participant quel que soit l’apport financier) et un résultat financier au bénéfice des citoyens

- Apprentissage concret par les habitants de la production et de l'utilisation de l'énergie

- Réalisation en commun d'un projet d’intérêt général capable de fédérer les citoyens.

- Ne pas se limiter à Grignan, travailler ensemble pour une région ; monter un projet qui permettra à tous les habitants de la communauté de participer même s’ils ont déjà un parc photovoltaïque sur leur commune.

Les objectifs identifiés ci-dessus répondant aux objectifs des Centrales Villageoises (approche territoriale, gouvernance citoyenne et fonctionnement ascendant, issu du terrain) et cette organisation offrant des outils et des services partagés ainsi qu’une expérience avérée (52 centrales actuellement), les participants ont décidé de poursuivre leur action en proposant aux habitants des communes voisines de créer une centrale villageoise pour notre région (territoire de la CCEPPG).

Si vous partagez ces valeurs, si vous avez envie de participer à ces réflexions, et à nos actions futures vous êtes les bienvenus écrivez-nous à :

APEG - contact@apeg.fr

Une information volontairement erronée (en trumpisme, une « fake news ») a été glissée dans les informations contenues dans la suite de notre agenda. Un réabonnement gratuit sera offert à celle ou celui qui nous la signalera en premier !

UN GRAND MERCI ! 

Vous aurez sans doute observé que pour la lecture des textes proposés, vous êtes dorénavant renvoyés sur le SITE Apeg grâce à Myrtille qui assure en outre le travail de mise en page de nos agendas. Vous aurez également le plaisir de découvrir notre nouveau site qui a été revu bénévolement par Clotilde, Emilie et Myrtille que je remercie chaleureusement pour cet énorme travail… Un grand merci à elles et à tous nos bénévoles!

PS: Myrtille serait heureuse que quelqu'un prenne la relève des APEG échanges. Faute de volontaires, cela s'arrêtera.

Pour oublier le présent parlons du passé !

Saviez-vous que la grippe espagnole n’a rien d’espagnol ?

Il est admis maintenant que tout a commencé dans un camp militaire du kansas aux Etats Unis en mars 1918. Le virus s’est propagé à une vitesse fulgurante à toute l’Amérique du Nord puis à l’Europe par bateau avec les troupes appelées en renfort par les alliés. Une première vague puis une seconde 2 mois après qui tuera sur tous les continents entre 20 et 50 millions de personnes entre 1918 et 1919. Comment faire accepter aux civils et aux militaires que les troupes américaines qui venaient de débarquer en France avaient apporté avec elles ce fléau ? Il a paru judicieux de camoufler le désastre en attribuant à l’Espagne qui ne participait pas à la première guerre mondiale, l’origine de la pandémie ! (si vous voulez en savoir davantage sur les virus, les grippes et autres fléaux vous pourrez lire COCHONS d’Erik Orsenna »).

Saviez-vous que Mme de Sévigné elle-même a été confinée ?

lettre à sa fille :

"Surtout, ma chère enfant, ne venez point à Paris !

Plus personne ne sort de peur de voir ce fléau s’abattre sur nous.
Il se propage comme un feu de bois sec.
Le roi et Mazarin nous confinent tous dans nos appartements.
Monsieur Vatel, qui reçoit ses charges de marée,
pourvoie à nos repas qu'il nous fait livrer,
Cela m’attriste,
je me réjouissais d’aller assister aux prochaines représentations
d’une comédie de Monsieur Corneille "Le Menteur", dont on dit le plus grand
bien.
Nous nous ennuyons un peu et je ne peux plus vous narrer les dernières
intrigues à la Cour, ni les dernières tenues à la mode.
Heureusement, je vois discrètement ma chère amie,
Marie-Madeleine de Lafayette, nous nous régalons avec les Fables de
Monsieur de La Fontaine,dont celle, très à propos, « Les animaux malades de la peste » !
« Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés »".
Je vous envoie deux drôles de masques ; c’est la grand'mode.
Tout le monde en porte à Versailles.
C’est un joli air de propreté, qui empêche de se contaminer.
Je vous embrasse, ma bonne, ainsi que Pauline. »

(communiqué par une lectrice attentive)

Il aurait fallu plus de courage et de détermination pour ne pas ré-autoriser les NEONICOTINOIDES

Une leçon de sagesse à écouter attentivement car nous aurons demain encore, à lutter contre les pesticides, un fléau récurrent, comme la grippe.

Dans cette courte vidéo, Mme Colette Brull-Ulmann, ancienne résistante de la Seconde Guerre mondiale, officier de la Légion d’Honneur et titulaire de la Croix de guerre, rappelait aux élus que face à une situation qui met en péril l’avenir même de tout l’écosystème, comme la ré-autorisation des pesticides néonicotinoïdes qui contribuent au déclin alarmant des pollinisateurs et de la biodiversité, il était de leur devoir d’entrer en résistance !

Voir la vidéo sur AssociationPollinis 

Résultats du vote au parlement français sur generations-futures

Pas le moral…

Comme tout le monde, il m'arrive de ne pas avoir le moral. Surtout pendant l'hiver quand le ciel est gris, couvert et que les jours se terminent si vite. L'actualité dont je suis gavé m'impose de subir personnellement tous les malheurs du monde. Alors si en plus j'apprends le décès d'un ami ou la progression de l'épidémie du Covid, je décroche. Je commence à me ronger les lèvres, puis à mal dormir et je deviens triste, solitaire, perdant le goût de tout. Alors je sors mes bottes et mes jumelles et je pars dans la nature. Là je recommence à respirer, à sentir vivre mon corps. Je reprends vite ma curiosité pour tout ce qui bouge et le moindre spectacle d'un oiseau peu commun ou d'une belle trace sera une bouée de sauvetage pour mon mental. Si, par bonheur, je croise un rayon de soleil je recommence à sourire. Je suis comme les pinsons : le soleil sur mes gonades me fait chanter ! Et je rentre guéri par la nature, pour boire un bon thé chaud au coin du feu.

JEAN FRANCOIS NOBLET

www.ecologienoblet.fr

Brèves 

Paul François gagne en Cassation face à Monsanto ! La victoire du pot de terre contre le pot de fer et une décision historique !

Générations Futures nous informe du rejet du pourvoi en cassation de Monsanto contre la décision de la Cour d’Appel de Lyon de 2019 dans l’affaire Paul François contre Monsanto. La société avait alors été reconnue responsable du dommage causé à Paul François par un pesticide de la firme américaine (depuis rachetée par Bayer).

Cette décision historique met fin à une longue procédure et la Cour d’appel de Lyon va pouvoir maintenant statuer sur les dommages et intérêts réclamés par Paul François.

Voir l'article sur generations-futures

-------------------------------------------------------------------------------------

Passion vs régulation : le confinement va-t-il faire éclater le monde de la chasse ?

Oui, les Français sont en colère depuis que les chasseurs ont obtenu le droit de continuer à tuer des animaux en plein confinement…. Mais il faut savoir que les chasseurs aussi, sont en colère ! Pourquoi ? Parce qu’en réduisant leur passion à de simples missions d’intérêt public, l’État vient de mettre le doigt là où ça fait mal : la chasse de loisir n’est pas utile à la nation !

Voir l'article sur le site de l'ASPAS

Une synthèse de FNE

La chasse est-elle une activité essentielle ?(émission TV grand public)